Lundi 15 mars 2021 ((rezonodwes.com))–La Cour d’appel du district national de Santo Domingo a imposé deux mois de détention préventive comme mesure de coercition au directeur suspendu de l’Institut agraire dominicain (IAD), Leonardo Antonio Faña Batista, accusé d’agression sexuelle.

La semaine dernière, le ministère public a placé Leonardo Faña en état d’arrestation, après avoir mené une enquête sur une plainte déposée par une ancienne employée de l’IAD devant l’unité d’attention et de prévention de la violence du district national. L’Unité de lutte contre la violence à l’égard des femmes a porté l’affaire devant la Cour d’appel du district national, au motif que le fonctionnaire devrait faire l’objet d’une enquête par un organe de deuxième instance, puisqu’il bénéficie d’une juridiction privilégiée.

Le ministère public accuse Faña Batista de violation des articles 309 numéral 1, 330 et 332 du Code pénal dominicain.

À la sortie du tribunal, M. Faña a déclaré que la justice dans le pays est corrompue, alléguant qu’après avoir réalisé un reportage sur les visites surprises de l’ancien président Danilo Medina, il a découvert une mafia, ainsi que des irrégularités présumées dans les aliments importés, notamment avec de l’ail.

Selon la plainte, après l’avoir nommée à ce poste, M. Faña a constamment appelé la femme pour qu’elle se retrouve en dehors des heures de travail.

« Ici, la politique doit être nettoyée, on ne peut pas accuser quelqu’un juste parce qu’on en a envie et ensuite disparaître. Je suis innocent, je suis un homme dont vous connaissez la trajectoire », a déclaré M. Faña devant la Cour d’appel du district national, où il a été entendu ce lundi.

Source: Rezonodwes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *